Excursion à Trier (Trèves) 

 

 

Informations pratiques

 

 

Nous vous rappelons que le car démarre à 7H du Square Franklin Roosevelt (à 200 m de la gare, à côté de la Collégiale Sainte-Waudru). Soyez donc là dix minutes plus tôt !  Merci de demander à vos parents de venir vous reprendre au même endroit à 22h30.

               Les inscriptions sont clôturées !                          

 

 

Liste des accompagnateurs et des élèves

« Trèves jeudi 18 décembre 2014 »

 Deux cars  ( ... élèves)

 

Professeurs

1.  Dupuich Yves
2.  De Neve Isabelle
3.  Leurident Yves
4.  Philippe Patricia

 
Elèves

Description de la journée

 

 


Una an sur deux, dans le cadre de leur cours de latin, les élèves de 3èmes et de 4èmes latines se rendent en « Germanie romaine » à Trèves sous la conduite de leurs professeurs (Y. Dupuich,   et L. Posière), pour y visiter
la Porta Nigra de Trèves, la Basilique, les Thermes et l’amphithéâtre. C’est aussi l’occasion d’un petit moment de détente bien mérité après la période des examens : cette ville est célèbre pour ses nombreux marchés de Noël !

 

Vous trouverez ci-dessous une petite description des visites intéressantes de cette ville au glorieux passé !

La Moselle constitue la frontière entre le Luxembourg et l'Allemagne, traverse Trèves et le Massif schisteux rhénan, où elle forme de nombreux méandres, et rejoint le Rhin à Coblence.

 

 

NOM

En allemand, Trèves se dit "Trier". Ville d'Allemagne (Rhénanie-Palatinat), sur la Moselle, au pied de l'Hunsrück; 93080 h. (Trévires ou Trévères). Marché viticole (vins de Moselle). Constructions mécaniques; textile; cuirs; brasserie; tabac.

Parmi les vignobles de la vallée de la Moselle, près de la frontière luxembourgeoise, Trèves (Trier) est une ville importante depuis l'époque romaine. Parmi les vestiges de cette période, il faut citer la basilique Constantine, le Palais impérial, les Kaiserthermen (thermes impériaux), un vaste amphithéâtre et la célèbre Porta Nigra, porte construite avec des blocs de pierre colossaux. Le principal objet exposé dans l'excellent Musée régional est le Neumagener Weinschiff, célèbre sculpture d'un bateau transportant du vin sur la Moselle. La ville fut par la suite le siège de princes-évêques puissants, qui laissèrent un joli palais rose et de magnifiques églises. Le fils le plus influent de cette ville fut sans aucun doute Karl Marx, qui naquit ici en 1818.

 

 

 HISTOIRE

 

La ville, qui fut le centre religieux des Trévires, reçut d'Auguste (v. 15 av. J-C) le nom d'Augusta Treverorum. Elle devint sous Dioclétien la capitale du diocèse des Gaules, l'une des résidences impériales et l'une des quatre capitales de l'Empire romain. Ruinée par les invasions barbares, elle tomba définitivement aux mains des Francs vers 455. Elle fut le siège d'un archevêché à partir du IXe siècle, et ses archevêques, qui exercèrent bientôt le pouvoir temporel, accédèrent en 1257 à la dignité de princes électeurs. Trèves connut alors une période de grande prospérité. Après l'occupation française (1794-1814), durant laquelle l'archevêché fut sécularisé, la ville devint possession de la Prusse.

 ARTS

 

La ville conserve d'importants témoignages architecturaux de l'époque romaine: l'amphithéâtre, les thermes impériaux (IVe s.), les remparts (6,5 km), avec la célèbre Porta Nigra (v. 300) et la basilique (édifice civil romain du IVe s. transformé en église). Le Moyen Âge est également bien représenté. Citons la cathédrale (Dom) romano-gothique et la Liebfrauenkirche (1235-1260), l'une des premières églises gothiques d'Allemagne.

 

 

Situé au-dessus de la ville, sur les pentes du Petrisberg, l'amphithéâtre de 20000 places, bâti aux environs du Ier siècle apr. J.-C., est le plus vieux monument romain de Trèves à avoir survécu. Il repose en partie sur une architecture de poutres et était doté d'un système de drainage élaboré qui traverse ses fondations. Le visiteur pourra voir également les quelques cages voûtées où les animaux étaient retenus.

 

 

 

La basilique Constantin, également connue sous le nom de Aula Palatinat, fut érigée vers 310 de notre ère pour servir de salle du trône dans la résidence impériale de l'empereur Constantin. Avec ses 30m de hauteur et ses 75 m de longueur, elle constitue l'une des plus imposantes créations de l'ingénierie romaine ne s'appuyant sur aucun support. Elle abrite désormais l'église protestante du Rédempteur.

 

 
La cathédrale de Trèves (Trier) de style roman, construite entre 1030 et 1230 environ, s'élève sur les fondations d'un édifice qui remonte au IVe siècle et qui a été érigé par sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin. Sa célèbre relique, la robe que le Christ aurait portée le jour de la crucifixion, conservée dans une salle élevée au chevet de la cathédrale, est rarement présentée aux fidèles.

 

 

 

  • Thermes impériaux 

Les thermes impériaux (Kaiserthermen) furent construits au début du IVesiècle, sous le règne de l'empereur Constantin. Bien qu'il ne subsiste plus aujourd'hui que les bains chauds, ou Caldarium, à l'état de ruine, l'ampleur des souterrains et des passages destinés au service permettent de prendre la mesure de ce qui fut jadis l'un des plus importants complexes de bains de l'Empire romain.

 

  • La Porta Nigra  

La Porta Nigra (Porte noire) de Trèves, la plus grande porte romaine subsistant en Europe, doit son nom à la couleur sombre des énormes blocs de calcaire qui servirent à sa construction. La porte fut plus tard incorporée au monastère voisin de Saint-Siméon.

  • Le Musée

Les nombreux objets découverts lors des fouilles archéologiques ont constitué la base de la collection du Musée régional rhénan fondé en 1877.

Nous y visiterons des objets découverts dans des tombeaux celtes, des reliefs funéraires et autres pièces impressionnantes datant de l’époque romaine.

  • La villa romaine de Nennig

           

 

La mosaïque découverte en 1852 (10,3 x 15,65 m) se trouve dans la salle de réception au centre de la villa romaine luxueuse (140 x 80 m) à Nennig sur la Moselle supérieure. Elle représente des scènes de vie dans l'amphithéâtre. Avec ses images colorées et figuratives et ses motifs géométriques curieux, c'est l'une des mosaïques les plus belles et les plus grandes au nord des Alpes.

                                     










 

Accueil